Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Analepse, le blog littéraire de Laurent Gardeux

Suis (Série Street Photography)

28 Février 2012 , Rédigé par Analepse

Suis ennuyée d’un ennui au-delà de la fatigue. Suis fatiguée d’une fatigue au-delà de l’épuisement. Suis épuisée d’un épuisement au-delà de l’extinction. Suis éteinte d’une extinction au-delà de la dépression. Suis déprimée d’une dépression au-delà de la faiblesse. Suis faible d’une faiblesse au-delà de l’épreuve. Suis éprouvée d’une épreuve au-delà du mal. Suis mal d’un mal au-delà de la laideur. Suis laide d’une laideur au-delà de la bassesse. Suis basse d’une bassesse au-delà de l’infamie. Suis infâme d’une infamie au-delà de la flétrissure. Suis flétrie d’une flétrissure au-delà de la honte. Suis honteuse d’une honte au-delà de la souillure. Suis souillée d’une souillure au-delà du crime. Suis criminelle d’un crime au-delà de la trahison. Suis trahie d’une trahison au-delà de la lâcheté. Suis lâche d’une lâcheté au-delà de la peur. Suis peureuse d’une peur au-delà du saisissement. Suis saisie d’un saisissement au-delà de la stupéfaction. Suis stupéfaite d’une stupéfaction au-delà de l’ankylose. Suis ankylosée d’une ankylose au-delà de l’impuissance. Suis impuissante d’une impuissance au-delà de la paralysie. Suis paralysée d’une paralysie au-delà de l’immobilité. Suis immobile d’une immobilité au-delà de la somnolence. Suis somnolente d’une somnolence au-delà de la prostration. Suis prostrée d’une prostration au-delà de l’accablement. Suis accablée d’un accablement au-delà de la tristesse. Suis triste d’une tristesse au-delà de la pauvreté. Suis pauvre d’une pauvreté au-delà de la maigreur. Suis maigre d’une maigreur au-delà de la délicatesse. Suis délicate d’une délicatesse au-delà de la fragilité. Suis fragile d’une fragilité au-delà de la pureté. Suis pure d’une pureté au-delà de l’innocence. Suis innocente d’une innocence au-delà de la naïveté. Suis naïve d’une naïveté au-delà de la candeur. Suis candide d’une candeur au-delà du naturel. Suis naturelle d’un naturel au-delà de l’authenticité. Suis authentique d’une authenticité au-delà de la simplicité. Suis simple d’une simplicité au-delà de l’harmonie. Suis harmonieuse d’une harmonie au-delà de l’amitié. Suis amicale d’une amitié au-delà de la tendresse. Suis tendre d’une tendresse au-delà de la fraternité. Suis fraternelle d’une fraternité au-delà de l’amour. Suis amoureuse d’un amour au-delà de la chaleur. Suis chaleureuse d’une chaleur au-delà de la fièvre. Suis fiévreuse d’une fièvre au-delà de l’exaltation. Suis exaltée d’une exaltation au-delà de l’ardeur. Suis ardente d’une ardeur au-delà de l’émotion. Suis émue d’une émotion au-delà de l’ivresse. Suis ivre d’une ivresse au-delà de la joie. Suis joyeuse d’une joie au-delà de l’extase. Suis extatique d’une extase au-delà du bonheur. Suis heureuse d’un bonheur au-delà du bonheur. Suis heureuse d’un bonheur au-delà du bonheur.

 

 

A partir d’une photo de Jens Olof Lasthein : Kaliningrad, 2007

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isabelle serra 01/03/2012 07:54

long crescendo et changement de tonalité entre la fin et le début qui plonge le lecteur dans un esprit d'ouverture et de bien être (à la fin!) ,
pour ma part je n'ai pas envie forcément de voir les originaux car à la lecture c'est une photo personnelle qui apparait ou pas d'ailleurs!
bise
Isabelle